André MAURICE

Né en 1963
Voir tous ses films et calendrier
Voir sa photothèque
Voir son site web

 

Viva Argentina!

Des chutes d'Iguazù à la Patagonie

Sortie en 2016 - Communiqué de presse

Présenté par André MAURICE

Calendrier des représentations

 

A l'affiche !

Fervent adepte du tango, André Maurice vous entraîne dans la danse et les histoires de l’Argentine profonde, un pays d’immensité et d’intensité.

À Buenos Aires, il vous emmène à la rencontre de quartiers urbains colorés, de sites et de bâtiments patrimoniaux, de personnages mythiques. Dans la province de Misiones, vous visitez des ruines et admirez l’héritage des indiens guaranis. Vous y découvrez la faune de la forêt subtropicale, les imposantes chutes Iguazú, puis la culture des gauchos dans La Pampa. D’autres splendeurs naturelles de l’Argentine vous attendent en Patagonie. Ses terres intimement liées à l’élevage ovin sont aussi le berceau d’une riche faune marine et d’un parc peuplé de glaciers gigantesques.

La seconde partie de votre voyage s’amorce dans la province de Salta et Jujuy, où vous traversez des paysages montagneux semblables à des tableaux de grands maîtres. Heureusement, la feuille de coca vous aide à tenir le coup dans les hauts sommets de la Cordillère des Andes! Villages et hameaux vous dévoilent leurs trésors : joyaux architecturaux, précieuses mémoires coloniales, touchantes confidences humaines… Dans le décor surréel de la mine de sel Salinas Grandes, vous observez les travailleurs. Des artisans tisserands à Cachi, viniculteurs à Cafayate et à Mendoza, vous révèlent leur savoir-faire et les richesses du terroir argentin.

Vous parcourez à rebours l’histoire précolombienne de l’Argentine en visitant des ruines à Quilmes puis des parcs nationaux et provinciaux chargés d’attraits géologiques et paléontologiques rares. Votre aventure se termine par une chaude nuit de tango dans les milongas de Buenos Aires.

 
ˆ

Parlons-en !

Un film de André Maurice

Destination à la fois lointaine, exotique et presque familière pour le voyageur occidental comme pour le mordu de plein air ou d’histoire, l’Argentine se distingue par l’immensité de ses territoires, la splendeur de ses ressources naturelles, la richesse de son patrimoine culturel, la chaleur de ses habitants.

Dans son troisième long métrage, le cinéaste-conférencier québécois André Maurice, épris du tango autant que de la nature, entraîne son public dans une danse enivrante et colorée, hors des sentiers battus, à travers les provinces de l’Argentine.

Dans la province de Buenos Aires, la grande ville du même nom révèle ses attraits urbains : La Boca et son Caminito prisé des touristes, San Telmo et sa Plaza Dorrego, le Puerto Madero, nouveau quartier branché… Les sites et bâtiments chargés d’histoire sont nombreux et magnifiques : Avenue et la Plaza de Mayo, Café Tortoni, Casa Rosada, obélisque, cimetière de Recoleta.

Le cinéaste-conférencier profite du séjour à Buenos Aires pour s’attarder aux destins de Eva Peron et de Jorge Mario Bergoglio (pape François 1er), deux personnages ayant laissé une marque indélébile dans l’histoire de l’Argentine. Cette première visite dans la capitale argentine ne saurait s’achever sans un passage obligé par le Stade de La Bombonera un jour de match de football

Dans la province de Misiones, un arrêt à l’impressionnant site des ruines de San Ignacio Miní emporte le public à rebours dans l’histoire et la culture des indiens guaranis. André Maurice propose ensuite une excursion à la découverte de la flore et la faune de la forêt subtropicale, qui se poursuit au Parc national de l’Iguazú et autour de ses impressionnantes chutes. Puis, l’aventure prend des allures de chevauchée à travers la plaine humide de La Pampa où les gauchos lèvent le voile sur leur héritage culturel.

Poursuivant la route vers la Patagonie, le cinéaste-conférencier s’attarde à l’élevage des moutons, intimement liés à l’histoire du développement de l’Argentine. Dans la Péninsule de Valdès, la diversité de la faune marine offre des images à couper le souffle : éléphants de mer, manchots de Magellan, baleines franches australes… Plus loin dans le Parc national des Glaciers, on découvre des grands lacs formés par la fonte des glaces, qui ont aussi donné naissance à des héritiers géants : les glaciers Perito Moreno et Upsala. Les craquements dramatiques des icebergs argentins sonnent la fin de la première partie du voyage.

La seconde partie du périple s’amorce dans la province de Salta, au cœur d’un patrimoine architectural riche et évocateur du passé colonial de l’Argentine : Cathédrale de Salta, église Nuestra Señora de la Candelaria de La Viña, Cabildo, places publiques…

André Maurice prend la route de la Quebrada de Humahuaca, à travers les montagnes dans la province de Jujuy. Il fait escales dans les villages et hameaux haut perchés qui la longent, tels que Purmamarca et Humahuaca. Pour vaincre le mal de l’altitude, il mâche des feuilles de coca et s’intéresse à cette plante stigmatisée. La traversée des montagnes offre des paysages époustouflants, dont ceux de Cerro de los Siete Colores et de la Paleta del Pintor.

Par la Route nationale 40, le cinéaste-conférencier se rend à Salinas Grandes où il rencontre des travailleurs de cette grande mine de sel. À San Antonio de los Cobres, une aïeule et un poète lui révèlent la rudesse de la vie dans les petits villages.

.

Après s’être attardé à la place des lamas et des empanadas dans les traditions et le quotidien argentins, il reprend la route aride à travers la Cordillère des Andes, plus grande chaîne de montagnes du monde. Elle mène au Parc national Los Cardones, chargé d’attraits écologiques et paléontologiques, puis au village indien de Cachi, où l’on peut apprécier le patrimoine bâti et observer des artisans qui tissent la laine.

Roulant de nouveau en altitude, le guide emprunte la Quebrada de las Flechas en direction de deux régions vinicoles d’importance. Il s’arrête d’abord à Cafayate, berceau du vin blanc argentin, puis à Mendoza, célèbre pour son vin rouge. Les destinations suivantes, Quilmes, avec ses ruines, puis Tafi del Valle, offrent une incursion dans le folklore et les racines précoloniales du pays. Plus loin, dans le Parc provincial de Ischigualasto et le Parc national Talampaya, ce sont des trésors de la géologie et de la paléontologie qui se révèlent aux visiteurs.

Le voyage s’achève sur un retour à Buenos Aires, à la nuit tombée, dans les milongas. Emporté par les rythmes du tango, André Maurice se confie sur la relation intime qu’il entretient avec cette danse envoûtante et, désormais, avec le pays qui l’a vue naître.

PREMIÈRE PARTIE :

Buenos Aires, quartiers urbains chargés d’histoire – Le destin d’Eva Peron –  Biographie de Jorge Mario Bergoglio (pape François 1er) –  Les Argentins et le football – Les ruines de San Ignacio Miní et le legs des Guaranis  – Oiseaux de la forêt subtropicale – Iguazú, un Parc National et ses chutes – La Pampa, les gauchos  – La Patagonie et l’histoire de l’élevage ovin – Faune marine dans la Péninsule de Valdès – Le Parc national des Glaciers et ses mastodontes : le Perito Moreno et l’Upsala

SECONDE PARTIE :

Salta, patrimoine architectural –  Sur la Quebrada de Humahuaca dans la province de Jujuy : montagnes et villages –  La coca – Salinas Grandes, les travailleurs du sel – Lamas et empenadas –La Cordillère des Andes : routes arides en altitude – Le Parc national Los Cardones, ses attrais écologiques et paléontologiques – Patrimoine bâti, religieux et artisanal au village indien de Cachi – La Route 40 et la Quebrada de las Flechas – Viniculture argentine à Cafayate et à Mendoza – Ruines et folklore : Quilmes et Tafi del Valle – Trésors géologiques et paléontologiques des parcs Ischigualasto et Talampaya – Rendez-vous nocturne avec le tango dans les milongas de Buenos Aires