Gérard BAGES

Né en 1951
Voir tous ses films et calendrier

 

Parcours

Tout juste sorti de l'école de photographie " Lelouche" à Toulouse où il fut élève du grand Jean Dieuzaide (Yan), le jeune reporter Gérard Bagès, décide de se faire sa propre opinion sur le monde.
 "Mon premier baptême fut  " Les Indes par la route", un périple inoubliable de douze mois.
 Comme un fer rouge ce grand voyage m'a marqué d'émotions indélébiles. Découvrir d'autres façons  si peu communes de concevoir la vie, d'inventer l'amour, d'appréhender la mort ont éveillé en moi l'envie d'explorer le monde.
Trente années se sont écoulées durant lesquelles d'aventures en émotions, j'ai traversé les plus beaux paysages de notre planète, découvert des mondes insoupçonnés, d'autres femmes et hommes tout aussi passionnants et attachants.
Au cours de mes haltes dans mes terres savoyardes, j'ai toujours ressenti la nécessité de poser mon regard et mon écoute sur mon propre pays, sur les gens qui l'habitent, sur vous-même, j'éprouve le besoin de partager les expériences de mon chemin de vie. C'est ainsi qu'au fil de mes déplacements en France, je prends plaisir à venir vous raconter mes rencontres et mes émotions et vous projeter mes nombreux reportages filmés, mon  parcours initiatique. »
C'est le temps du partage.
"Tout ce qui n'est pas partagé est perdu" (proverbe indien)

Voyages "Mes quatre bouts du monde"

1975, attiré par des mots rencontrés dans mes lectures évoquant l'exploration, le rêve et la liberté, des noms idéalisés tel que Sahara, Touareg, Tombouctou, Fouta-Djalon, je prépare avec Thérèse Tournier ma première expédition : la grande traversée en 4x4 de l'Afrique, de la Méditerranée au Cap de Bonne-Espérance.
Une semaine avant le jour J, les événements politiques d'Afrique du Nord nous interdisent la traversée du Sahara. Le Destin décide pour nous, nous partons sur la route des Indes.
Ici commence un voyage vécu au jour le jour au gré des rencontres fortuites. Un périple qui nous ouvre au monde oriental, La Grèce, la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan, l'Inde ainsi que l'île de Sri Lanka, périple mis à profit pour réaliser différents reportages photographiques.
En Inde, coup de théâtre, notre destin nous place sur le chemin du Dalaï-lama venant rendre visite à ses fidèles réfugiés au Ladakh (Tibet Indien) après une absence de sept années. Un coup du sort qui nous fait entrouvrir les portes du Jardin Secret.    
De retour en France, la pratique de mon métier dans les domaines pourtant variés du sport, la mode, le portrait, la publicité et l'industrie ne me suffit plus. La photo statique figée dans un cadrage unique et éternel ne me satisfait plus entièrement pour extérioriser mon ressenti. Je décide donc d'exprimer mes émotions par le cinéma, m'offrant une palette plus large, plus vaste, recréant des sentiments forts, fugitifs, éphémères plus proche de nos émotions.

Dans les années 80, quatre longs voyages sur les dernières terres des Maharajas, le Rajasthan, nous permettent de filmer suffisamment de documents pour boucler la réalisation d'un premier long-métrage sur cet état de l'Inde. Deux années après, sortie du livre "L'INDE MAGIQUE" et du film "L'INDE DES MAHARAJAS" primé au festival international du film de voyages de Limoges.

Viennent ensuite les années africaines, deux voyages de repérage seront indispensables avant de nous aventurer sur un projet un peu fou, huit mois d'expédition à travers l'Afrique sur les traces de René Caillé. Après la traversée du Sahara, cap vers l'ouest, c'est la Guinée Conakry et le passage clandestin vers la Sierra Léone pour atteindre la source du fleuve Niger. "La descente du fleuve Niger" nous permet de nous confronter aux hommes de la brousse, aux chercheurs de diamants, de rencontrer les masques sacrés de la forêt tropicale et de mettre enfin des images sur des lieux tant  convoités, Fouta-djalon, Tombouctou, Djenné. Notre fille de 6 ans se joint à nous sur le cours moyen du fleuve, établissant une véritable complicité dans les contacts avec les autochtones. Un périple et des relations qui me permettent de dépeindre toute la magie subtile de l'Afrique noire des rêves de notre enfance. Édition du livre "NIGER FLEUVE INSOLITE" et sortie du film "ÉXPÉDITION FLEUVE NIGER".

Nous poursuivons notre quête autour du monde au cœur du Pacifique, l'archipel des Galápagos et l'Île de Pâques, deux véritables laboratoires du temps. Sur l'archipel des Galápagos, minéraux, végétaux et animaux témoignent du cycle de vie de notre propre planète. Le livre de la grande histoire de l'humanité  se déchiffre dans le microcosme isolé de l'île de Pâques. Comment en un lieu dénudé a pu naître une civilisation avancée, comment des hommes ont pu mettre au point la technologie mégalithique des statues géantes, comment ont-ils inventé leurs propres croyances, pourquoi ont-ils éprouvé la nécessité d'imaginer l'écriture Rongo-rongo unique au monde?  Des réponses partiellement apportées par les centaines de pétroglyphes gravés sur les rochers de l'île nous interpellent, la disparition totale de la culture  pascuane serait liée à l'exploitation abusive et incontrôlée du bois et des ressources renouvelables. Par extrapolation, les scientifiques voient dans le cycle de cette île l'un des scénarios dramatiques mais possibles de notre grande île la terre. Sortie du livre et du film : "GALAPAGOS & ÎLE DE PAQUES", laboratoires d'écologie du Pacifique.

Fasciné par les convictions primitives des hommes, je découvre que les croyances chamaniques des chasseurs de la préhistoire sont encore vivaces sous les latitudes où la nuit polaire et les grands froids s'installent durant de longs mois d'hiver. Par des pétroglyphes retrouvés sur des rochers de Norvège, les ancêtres des Lapons ont gravé les preuves de leur épopée. Il y a 6000 ans ces chasseurs inventèrent des pièges pour capturer les rennes sauvages, les domestiquer et les élever en troupeau. En Laponie, la conscience reste liée à l'esprit des ancêtres et des lumières boréales.
Le film "Mémoire des conquêtes du Nord" est une fresque de la Norvège de la préhistoire à l'extraction du pétrole au-delà du cercle polaire arctique. Dans son combat écologique, comment la Norvège va-t-elle gérer ces nouvelles conquêtes du nord de plus en plus techniques et menaçantes pour la nature. Sortie du film "Norvège, mémoire des conquêtes du Nord" et du livre "Norvège, terre d’avenir".

Aujourd'hui, comment la plus vaste et la plus peuplée des démocraties du monde gère son entrée dans le troisième millénaire, que va-t-il rester de l'Inde éternelle. L'explosion économique et démographique bouleverse les valeurs ancestrales de l'indianité. Un retour aux sources m'a permis de répondre à ces interrogations qui habitent mon esprit. Trente années après mes premiers séjours en Inde, j'ai éprouvé le besoin d'apporter ce témoignage actuel sur les nouvelles perceptions des villageois et citadins l'Inde. Sortie du film « Inde, du Rajasthan au Cachemire » et du livre "Émotions d’un voyageur en Inde"


 

Filmographie

  • - "L'Inde des Maharajas" Le Rajasthan, pays des seigneurs. (film conférence : 80 mn.)
  • - "Katputli" la marionnette indienne (film TV : 26 mn)
  • - "Expédition fleuve Niger" Magie, mystère et aventure en Afrique (film conférence 80 mn)
  • - "Ile de Pâques et Galápagos" Deux laboratoires de l'écologie (film conférence 80mn)
  • - "Norvège"  Terre d’avenir (film conférence : 80 mn.)
  • - "L'Inde" Cachemire, Ladakh, Rajasthan, entre tradition et modernisme (film conférence 80 mn)

Films en cours de réalisation :

  •  - "Norvège et Spitzberg" L'émotion des peuples du froid.(post-production en cours)
  •  - " le royaume du Mont Blanc" Trois pays, une culture : un regard sur ma région.

Participation au tournage :

  • "Le Mont-Blanc" L'ascension de la voie normale du Mont Blanc. (film de fiction)
  • "Couleurs de l'Angleterre" Le pays de Galles pour le film de Luc Giard (film de conférence)
  • "le fleuve Zanskar" Cameraman dans une expédition himalayenne hivernale en Inde.